Barack Adama - Harvard

Publié le par Hillslion

.

J'ai pas fait d'études à Harvard
Mon vocabulaire est barbare
Dans les dîners, j'peux pas jouer l'intello
Y a que sur une instru que j'bavarde
J'parle mal, j'préfère agir
J'suis pas un écrivain, et j'n'ai jamais lu Racine
Dans les dîners, j'peux pas jouer l'intello
Y a que sur une instru que j'bavarde

Pardonne-moi, j'suis trop entêté
Sur tous mes principes, j'ai dû empiéter
À force d'entendre : "Barack, t'es très fort"
J'ai perdu la carte de l'île au trésor
Dounia m'a fait du pied
Tu la connais, elle rend ouf même les plus éduqués
On m'a dit : "Tu veux l'épouser ? Es-tu prêt ?"
T'as oublié qu'tout ça, mon gars, sûr, c'est truqué
Les sentiments se vendent, l'amour est soldé
Demande à ceux qui ont l'argent pour seul Dieu
Mais nous, pour faire sourire nos parents, rien qu'on s'démène
Chez nous, c'est tous les jours la fête des mères
On évite de s'tuer l'foie, gros, faut rester sensé
Donc préserve la tienne, n'bois pas à ma santé
J'aime pas trop dire : "Je t'aime" ; si c'est l'cas, tu l'sauras
J'aime pas trop faire de bruit comme Alain Soral
J't'en mettrai plein la pupille
Sans dire : "Je t'aime" devant un public
C'est pas que c'est une parole futile
Mais j'peux t'mytho de manière subtile
Le monde est si petit et, un jour, tout se sait
J'ai peur d'un accident comme ceux qui poussent le fer
On marche plus en bande, on est d'plus en plus seul
Et on s'voit décomposer l'puzzle
Les gars, on grandit plus, paraît qu'on vieillit
Certains deviennent plus moches et d'autres s’embellissent
Certains sont dans l'droit chemin, d'autres dans les délits
Notre enfance a péri, ah, c'est un délire
Toxico, handek, tes Ass'decs se consument
Rien qu't'achètes, tu t’assommes, mais hachek tu t'hachem
T'es comme ce poto qui, du jour au lendemain, nous a zappés
Quand y avait embrouille, c'était répondeur ou "veuillez rappeler"
Si t'es pas solide, au moins sois solidaire
Ne mets pas la tangente, non, ne m'laisse pas en solitaire
J'aime être entouré, l'amitié est une belle boussole
Arrête de faire le solo, j'te rappelle qu'on n's'enterre pas tout seul
Allah ya rahmou petit Tata
Tu nous as quittés vite, ta mort m'a mis des tartes, ah
Faut qu'j'me réveille, que j'me mette des patates
J'ai l'impression qu'ma foi a pris du placard
J'ai l'impression que j'suis sous camisole
J'ai besoin d'être entouré, non, j'peux pas me calmer seul
T'as besoin d'quoi ? D'métaphores ? Bah, moi, j'en ferai ap'
Fils de pute, toi, tu m’effraies ap'
Smahli, c'est sorti tout seul
Mais j'le vois bien, ces bâtards qui m'portent tous l’œil
J'leur lâcherais bien des chiens pour que tous ces cons paniquent
Mais mes lyrics sont mes seuls animaux d'compagnie
Et j'défends mon clan comme Kompany
Et j't'enlèverai les disquettes qu'on t'a mises
Ces cons nous contaminent, nous baisent sous lumières bien tamisées
Donc combien d'fois, khouya, tu comptes t'amuser ?
J'parle à toi, et j'parle à oim
J'ai pas la voix d'Balavoine, mais t'es mon Padawan
Et, c'que tu vois, j'l'ai vu, j'ai été vaincu
J'suis comme un dique-sa posé devant vingt culs
J'ai été dans la lumière, j'ai coupé l'courant
J'ai compté mes bonnes actions, y avait zéro tout rond
Y avait zéro tout rond, au jugement, mes parents pourront rien pour moi, 
Et je n'pourrai pas fuir, même si j'me barre en courant
Barre en courant, que Dieu m'pardonne
C'est dur car, ici, tout ce qui est mauvais cartonne
Demande aux prostituées leur chiffre d'affaires
La vie m'a dit : "Si tu veux pas qu'j'te gifle, la ferme"

Et, moi, j'ai pas fait d'études à Harvard
Mon vocabulaire est barbare
Dans les dîners, j'peux pas jouer l'intello
Y a que sur une instru que j'bavarde
J'parle mal, j'préfère agir
J'suis pas un écrivain, et j'n'ai jamais lu Racine
Dans les dîners, j'peux pas jouer l'intello
Y a que sur une instru que j'bavarde

Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  

   

Commenter cet article